0
0
0
s2sdefault

 

Les aides individuelles pour la prise en charge des interventions à domicile de la Caisse nationale d’assurance vieillesse ou des Caisses de retraites régionales d’assurance maladie, ciblent les retraités les plus autonomes, c’est-à-dire classés dans le groupe iso-ressources 5 et 6 de la grille AGGIR. 

Socialement, ces personnes sont fragiles notamment en raison de leur isolement social, géographique, de leur avancée en âge, de leur état de santé ou de leurs conditions de vie. Leurs revenus ne sont pas trop modestes.


Cette aide n’est pas cumulable avec l’APA ni avec  l’allocation compensatrice pour tierce personne, ni avec la majoration tierce personne. La caisse nationale fixe par circulaires les taux horaires, les modalités d’attribution, les barèmes de participation imposables.

Aujourd’hui les caisses de retraite maintiennent leur aide financière bien qu’elles le fassent à un niveau moindre qu’auparavant.  La personne retraitée dont l’intervention à domicile est prise en charge par la CNAV doit participer aux frais en fonction de ses revenus échelonnés selon un barème national. 

 

Conditions pour bénéficier de l’aide sociale

  • Etre âgé d'au moins 65 ans (60 ans en cas d'inaptitude au travail),
  • Avoir besoin d'une aide matérielle en raison de votre état de santé pour accomplir les travaux domestiques de première nécessité pour vous permettre de rester à votre domicile ou dans un foyer logement,
  • Ne pas disposer déjà de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA).

 

Prise en charge d’une aide à domicile

L’aide à domicile est prise en charge par l'aide sociale ou partiellement par votre caisse de retraite. Dans les deux cas, une participation financière, déterminée en fonction de vos ressources, pourra vous être demandée.

 

Pour plus d’informations, contacter :

- Le Conseil général de votre département

- Le CNAV (Caisse Nationale d’Assurances vieillesse)

 

Login Form